Un peu d'Histoire...

Visite guidée

LE VIEUX TOURS

Le Vieux-Tours est le plus touristique des quartiers de Tours. Situé dans l'hypercentre de la ville sur un axe est-ouest autour de la rue du Commerce et de la rue Colbert. Il est connu pour ses nombreuses maisons médiévales, à colombage. Le quartier, ayant une activité sociale et économique importante, est très fréquenté par les étudiants.
Secteur sauvegardé, incluant aussi le quartier Chateauneuf, St Martin et ses abords.

LA PLACE PLUMEREAU

La place Plumereau a été "percée" dans le quartier du Vieux Tours, pour cela, plusieurs habitations ont été détruites. Les premiers travaux se terminent en 1973, sous la direction du maire de Tours de l'époque Jean Royer, avec l'aide de l'architecte Pierre Boille. En 1983, le secteur sauvegardé du quartier du Vieux Tours incluant la place Plumereau bénéficie d'un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV).Ce plan assure la protection du patrimoine de ce site et son harmonie. Il est en cours de révision depuis 2010. On trouve sur la place et dans les petites rues alentours de nombreux bars et restaurants, ainsi que des boutiques, dont celles de jeunes créateurs.

A VOIR DANS LE QUARTIER 

  • La basilique Saint-Martin de Tours http://basiliquesaintmartin.com/
  • La Tour Charlemagne et la Tour de l'Horloge 
  • L'Eglise Saint-Julien
  • Les Halles de Tours : Place des Halles. Marché le Samedi de 7h30 à 12h30
  • La Cathédrale Saint-Gatien  http://www.paroisse-cathedrale-tours.catholique.fr/
  • Le Palais des Archevêques / Musée des Beaux-Arts  http://www.tours.fr/134-musee-des-beaux-arts.htm
  • Le Château de Tours  http://www.tours.fr/139-chateau.htm
  • L'Hotel Goüin  http://www.musee-gouin.fr/

Source Wikipédia

 LES MONNAIES DE TOURS

 

Non loin de l'appartement, dans la rue de la Monnaie se situe l'Hôtel de la Monnaie, l'édifice actuel date du XVIIème siècle.Hôtel de la Monnaie de Tours

Au Vème siècle, le roi Clovis a attribué le Droit de battre monnaie à l'Abbaye de Saint-Martin, ce droit a été confirmé par les rois Charles Le Simple, Raoul puis Hugues Capet.                                                      Cette monnaie a également été reconnue par les Comtes d'Anjou après leur conquête de Tours et de la Touraine en 1044. Par la suite ces comtes de la famille Plantagenêt sont devenus ducs de Normandie, ducs d'Aquitaine et rois d'Angleterre et les monnaies de l'Abbaye ont circulé dans tous ces domaines.

Quand Tours, auparavant possession des Plantagenêts, est rattachée au royaume de France par Philippe II Auguste en 1203, l'importance du Denier Tournois s'amplifie, il en augmente la fabrication. Ensuite cette monnaie est aussi frappée en Bretagne puis dans le Midi de la France.
Au milieu du XIIIème siècle, cette monnaie a cours dans tout le royaume et s'impose, au détriment du Denier Parisis, par l'importance de sa masse monétaire.

La Livre Tournois vaut 20 Sous Tournois, le Sou (Sol) vaut 12 Deniers Tournois.

L'atelier monétaire de l'Abbaye de Saint Martin arrête ses émissions vers 1240, elles reprennent en 1347. Au XVIème siècle, la Livre Tournois devient la monnaie de compte qui sert de référence aux nombreuses autres monnaies émises dans le royaume de France.

L'atelier Monétaire de Tours a été supprimé par l'Edit de Versailles en 1772, sous le règne de Louis XV. Ainsi, la frappe de Monnaies Tournois a existé pendant tout le Moyen-Age et l'Ancien Régime.

Source http://www.francebalade.com/tours/plumereau.htm même la photo. Remerciements.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site